Vous êtes ici : Accueil > Les classes… les articles… > Classe au chevet > L’école au chevet : enseigner autrement
Publié : 13 mai

L’école au chevet : enseigner autrement

Le cahier journal de l’enseignant du chevet, qui accueille à Brézin 1 des élèves en hôpital de jour ainsi que des enfants entrant à l’hôpital pour des séjours variables, comprend un emploi du temps qui change chaque semaine.

Chacun des patients pris en charge au chevet est évalué en fonction de son niveau scolaire, du primaire au lycée, et accompagné en fonction de son état médical.
Le suivi scolaire se déroule en étroite collaboration avec les soignants tout au long de la journée car ces "patients-élèves" sont fragiles.
Un bilan sur les capacités de travail et l’état psychologique des enfants fait l’objet de toutes les attentions lors d’une synthèse hebdomadaire avec le médecin référent et les soignants.

L’école au chevet est indispensable à ces enfants afin qu’ils restent en lien avec leur établissement scolaire pour ne pas "décrocher" pendant leur hospitalisation.
L’enseignant au chevet fait ainsi le lien avec les professeurs-intervenants des collèges et lycées afin d’assurer un suivi pédagogique quotidien en s’inscrivant au plus près des différentes séances des niveaux et matières concernées pour chacun des patients.

Le temps d’école au chevet étant lié à la durée d’hospitalisation, l’enseignant proposera à chaque élève des séquences ou des séances personnalisées s’inscrivant dans la progression annuelle suivant la période, en vue de préparer les élèves à obtenir les compétences du socle commun de son cycle d’apprentissage.

Enfin, les photos de "vie de classe" témoignent du caractère spécifique de la classe dite « chevet » qui s’efforce de proposer un quotidien aux enfants malades : comme à l’école.

Portfolio automatique :