Vous êtes ici : Accueil > Postes spécifiques à l’établissement > L’enseignant au chevet > Le travail au chevet > Démarche pédagogique de l’enseignant
Publié : 16 mars 2016

Démarche pédagogique de l’enseignant

Voici quelques mots pour expliquer dans les grandes lignes mon travail d’enseignant au chevet.

Représentant de l’école dans un service hospitalier, je me retrouve à la frontière entre l’école et l’hôpital.

Quand un élève arrive dans le service, je dois lui proposer un espace où l’on travaille autrement car trop de choses l’envahissent et le perturbent. Je dois me placer de son point de vue pour donner du sens au cours que je vais lui donner. Je dois lui expliquer pourquoi je lui propose ce cours : il a besoin de devenir un citoyen intégré dans la société d’une manière ou d’une autre. Je dois donc le séduire en lui proposant des situations d’apprentissage non seulement distrayantes, attractives et conviviales mais aussi enrichissantes, avec un contenu culturel et scolaire réel. Je dois partir de ses connaissances, les valoriser pour lui permettre d’apprendre de nouvelles choses.

Il s’agit donc pour moi d’être un média et/ou de trouver un média suffisamment puissant pour lui faire oublier tous ses problèmes (santé, famille, psychologie).

L’attrait du numérique est évident et doit être absolument utilisé dans ce sens ainsi que pour compenser son handicap. Je me concentre ainsi sur des objectifs précis (apprentissage de notions, réalisations d’outils pour apprendre). Il s’agit surtout d’aider l’élève à se maintenir à niveau et à s’approprier des outils, des stratégies de travail en vue de devenir plus autonome pour reprendre ensuite sa scolarité.

Pour cela, je prends contact avec l’équipe pédagogique de l’établissement d’origine de l’enfant pour permettre la poursuite de ses apprentissages et maintenir le lien avec l’environnement scolaire de l’enfant (camarades, enseignants, etc.).

Boleslas Palewski