vous etes ici accueil > Les enseignements du second degré > Education physique et sportive > « Youth Dance and Video »
publie 31 janvier

« Youth Dance and Video »

Corinna Torregiani notre intervenante danse, a initié ce beau projet « La danse relationnelle » avec mon aide. Il se déroule depuis trois ans déjà à l’EREA Jacques Brel avec des élèves âgés de 7 à 12 ans .
Corinna est membre du Conseil International de la Danse à l’Unesco. Elle m’a proposé de participer en juin 2020, au projet « Youth Dance & Video »(Jeunes-Danse et Vidéo) avec l’accord des parents concernés et la Cheffe d’Établissement de l’EREA

Le but était de produire un travail réalisé par des danseurs mineurs, de l’enregistrer puis de l’envoyer à l’UNESCO, afin qu’il puisse être projeté au sein de son siège à Paris. Le projet s’est réalisé avec une vingtaine d’élèves de l’EREA ; en cycle 2 deux classes de CP-CE1 et en cycle 3 une classe de CM2 .
Nous avons envoyé notre vidéo qui a été retenue et sélectionnée en catégorie« pédagogie » car le projet « la danse relationnelle » reflète toutes les valeurs chères à l’Unesco, telles que le dialogue interculturel, la culture de la paix, la non-violence, la lutte contre toute inégalité. L’objectif le plus important étant que les jeunes danseurs comprennent l’importance de ces valeurs et qu’ils s’engagent dans leur expression. 
Malheureusement à cause du COVID, la projection au siège de l’Unesco, n’a pas été possible, mais la vidéo sera diffusée dans les réseaux sociaux de L’Unesco et du Conseil International de la Danse. 
De ce fait, les enfants qui ont pris part à cette expérience sont devenus Ambassadeurs dans le monde des valeurs de l’ Unesco et « défenseurs » des droits de l’homme. 
La vidéo diffusée, les élèves ont reçu chacun une attestation de participation à ce beau projet .Ce fut pour eux, une très belle reconnaissance de leur talent créatif et artistique, mais aussi un très beau souvenir pour l’avenir. Ils pourront toujours se rappeler d’avoir été porteurs de valeurs sociales fondamentales à travers leur expression artistique et le travail en équipe. 

Merci encore à Corinna Torregianni d’avoir monté cette très belle vidéo, porteuse d’émotions : les élèves ont pris un grand plaisir à danser et à se découvrir des talents cachés .Quelle joie de les regarder évoluer librement et s’épanouir avec tant de spontanéité et produire de magnifiques chorégraphies orchestrées par Corinna !
Un grand merci aux parents qui nous ont soutenu, ainsi qu’aux élèves, les principaux acteurs, qui nous ont permis de monter ce joli projet vidéo à bien .

Pour les besoins du film nos commentaires sont en anglais mais je vous propose cette traduction en amont de la vidéo :

Bonjour, je m’appelle Corinne Kosnikowski.

Je suis professeur de sport et je travaille à l’école « Jacques Brel » qui est connue pour être la seule école en France située à l’intérieur d’un hôpital.
L’école est une institution régionale d’éducation adaptée à Garches, près de Paris, accueillant des enfants à besoins spécifiques de 3 à 13 ans. Les besoins spéciaux peuvent inclure des handicaps cognitifs, d’apprentissage ou physiques, mais aussi des maladies génétiques.
Tous les élèves sont inscrits dans un parcours comprenant des cours réguliers et des séances de rééducation (telles que physiothérapie, ergothérapie, orthophonie, etc.).
C’est pourquoi les activités sportives et artistiques deviennent fondamentales pour éviter que l’aspect « clinique » ne soit prééminent, et leur permettre de vivre librement leur corps, contribuant à leur développement physique, mental, sensoriel et émotionnel.
Le projet « La danse relationnelle » se déroule pour la troisième année maintenant grâce à la collaboration de Corinne Torregiani, une danseuse professionnelle et thérapeute en danse.
L’objectif principal du projet est d’augmenter les capacités naturelles des enfants à se connecter avec les autres.
Grâce à la joie de danser ensemble, les enfants découvrent des compétences et des talents qu’ils ne pouvaient même pas deviner auparavant. C’est un réel plaisir de les voir évoluer et de développer la capacité de créer des chorégraphies sous la direction de Corinna.

Bonjour, je m’appelle Corinna Torregiani,

Le travail que nous faisons ensemble avec les élèves s’articule principalement sur deux phases ; la capacité à développer leur propre danse, puis leur capacité à devenir acteur de leur propre création (participants actifs du processus créatif) pour devenir responsable d’une création collective.
Ce que vous allez voir en premier, c’est une vidéo qui montre le travail que nous faisons pour développer l’écoute parmi les enfants et leur connexion.

Mes commentaires sur la première vidéo :
Ici, par exemple, la seule consigne donnée était de porter l’attention sur le mouvement des autres pour se mettre en connexion ; entrer en résonance. Mais en jouant ensemble, la connexion s’est établie entre eux et ainsi cette dynamique de se jeter sur le tapis chaque fois qu’ils retournèrent dans ce coin est apparue. Ils ont donc créé un élément chorographique implicitement reconnu par tout le monde et spontanément intégré dans leur danse.

Mes commentaires sur la deuxième vidéo :
Ici nous présentons un travail particulier amorcé juste après le premier confinement, celui du printemps 2020,avec l’aide de l’enseignante d’EPS Corinne présente à chaque séance qui filme les élèves en séance visio .
La technologie d’internet ,nous a donné cette opportunité d’étendre notre projet initial à d’autres classe de cycle 2 et 3. Devant être confinée chez moi, je n’ai jamais travaillé en présentiel avec certains élèves du groupe qui me découvraient en visio-conférence pour la premier fois.
C’est assez incroyable d’observer leur évolution dans ce domaine artistique ; leur créativité et leur aisance à s’exprimer face à la caméra qui les filme .

Mes commentaires sur la troisième vidéo
La technologie nous a également permis d’avoir l’opportunité d’aborder des thématiques à double voies. Ainsi nous avons travaillé l’espace physique et l’espace virtuel.
La consigne était de porter son attention sur un espace partagé avec les autres dans la classe, puis de s’approcher de l’écran d’ordinateur pour essayer de créer une chorographie avec moi, dans l’espace plus étroit de l’écran, pour ensuite, revenir à l’espace physique.

Nous profitons de l’occasion aussi pour nous excuser de la qualité des deux dernières vidéos puisqu’elles ont été prises juste après le confinement, dans une période où nous étions en train de réorganiser et réajuster le service. Je travaillais de chez moi, les classes et l’emploi du temps subissaient souvent des variations. Les vidéos n’étaient donc pas notre première priorité. Toutefois, je crois que la qualité du travail des enfants reste bien visible.

Voici donc maintenant notre vidéo après avoir cliquer sur ce lien pour la visionner.

NB : Je vous invite à vous rendre également sur les articles n°1362 /n° 1363 et n° 1321 déjà rédigés sur ce projet "la danse relationnelle".

documents joints